22 juin 2024

Apprendre à connaître

Pour le plaisir et seulement pour cela. J’ai donc commencé l’apprentissage du Bobber. Je le trouve facile, sain et pas si inconfortable que ça sur les petites routes bosselées de l’arrière pays provençal.

Je dois réapprendre à me la couler douce, à prendre moins d’angle (les reposes-pieds touchent beaucoup) et à gérer les 70km à 100km de moins d’autonomie par rapport à le street.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.